Forte !

Forte !

Comme une tempête

Qui emporte

Les clameurs de la fête

Et nos amours mortes

 

Forte!

Comme Barcelone

Qui saigne et pleure

Fleurissant leurs tombes

De gerbes de sueurs

 

Forte!

Comme ma volonté

Qui résiste

À s’écrouler

Écorchée sur la piste

 

Forte!

Comme la folie

Qui se balance

Des  interdits

Menant la danse

 

Forte!

Comme un cri muet

Qui berce

Le silence encagé

De la résilience

 

Forte!

Comme l’espoir en graine

Qui transperce

Le bitume de la haine

Et se disperse…

© Elena Martinez, 17 août, para ti Barcelona

 

A propos dynamot

Consultante psychosociale et conseillère en développement socioprofessionnel mon centre d'intérêt premier est l'accompagnement de mon prochain dans le respect de son autodétermination ainsi que ma passion pour le pouvoir constructif de certains mots lorsqu'ils sont rattachés à l'action.
Cet article a été publié dans Poésie humaniste. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s