Citation du 17 janvier 2020

Merci Norma Jean pour ton intelligence émotionnelle qui transcende ta beauté tant convoité.
Publié dans Citation du jour | Laisser un commentaire

Zénitude!

Mon esprit plane bien au-dessus des nuages

Contemple de haut, le grand tableau du paysage

En suspend, sur l’aile légère du vent

Loin des orages fougueux et des tourments

L’azur garde à vue tous ses moutons

Boules de coton qui s’effilochent à l’horizon

Tout devient rayonnant et si clair

Lorsque l’écheveau du ciel tisse sa lumière

Je perçois de douces vagues rimailler à l’unisson,

Les cœurs éblouis de tant de beauté s’émeuvent

Des coulées de larmes se déversent et pleuvent

A genoux j’invoque le ciel, des prières et des oraisons

Sous l’ombre gaie des palmiers, les jets d’eau frémissent

Le silence rêveur se distrait, nous entraîne éperdument

Vers ce soir charmant qui tombe et danse passionnément

Des flots incessants de lueurs Jouissent et s’épanouissent

Dans les sentiers, les galets méditent, éparpillés

Formant un jardin singulier de paix et de sérénité

Les fleurs champêtres clament au soleil leur béatitude

Et courbent leurs corolles vers la terre en signe de gratitude

© Elena Martinez & Mohammed El Qoch

A quatre mains

Publié dans Poésie humaniste | Laisser un commentaire

Citation du 14 janvier 2020

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Citation du 13 janvier 2020

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Citation du 10 janvier 2020

 » Dans la vie, tu vas réaliser qu’il y a un rôle pour chaque personne que tu rencontres.

Certains vont te tester, d’autres vont t’utiliser.
D’autres vont t’aimer et d’autres vont t’enseigner.

Mais ceux qui sont les plus importants sont ceux qui font ressortir le meilleur de toi-même.

Ce sont des personnes étonnantes et rares qui vont te rappeler pourquoi la vie vaut la peine d’être vécue… »

Publié dans Citation du jour | Laisser un commentaire

À lire et relire de Stéphane Laporte…

Le problème, ce n’est pas qu’une personne aime quelqu’un de son sexe, de l’autre sexe, de son ancien sexe, ou de son sexe à venir. Le problème, ce n’est pas d’être hétérosexuel, homosexuel, transsexuel, bisexuel, métrosexuel, allosexuel ou aurevoirsexuel. Le problème, c’est de ne pas s’aimer. De ne pas s’aimer soi-même. D’être tristesexuel.

Tous les drames sont causés par ça. Des petites chicanes aux tueries. De ce que l’on fait aux autres parce que l’on ne s’aime pas soi-même.

Le premier coming out de tous les humains, ça devrait être : « J’ai une nouvelle à vous annoncer… Je m’aime ! » Après, tout irait mieux.

Mais avant, faudrait savoir ce que c’est, s’aimer. S’aimer vraiment.

S’aimer, ce n’est pas penser qu’on est le meilleur. Qu’on est plus beau que les autres, plus fin que les autres, plus intelligent que les autres. S’aimer, ce n’est pas se servir en premier. Et ne penser qu’à soi. Ça, ce n’est pas s’aimer. C’est se mentir. Parce que si chaque personne pense qu’elle est meilleure que les autres, c’est que tout le monde se ment. Et se mentir, c’est le contraire de s’aimer. C’est nier sa vérité.

S’aimer, ce n’est pas avoir besoin de se mesurer aux autres pour apprécier qui l’on est. S’aimer, c’est réaliser qu’on est un mélange de nos parents, de notre famille, de notre société, de notre culture, de notre environnement, de nos amis, de nos lectures, de nos voyages, de notre isolement, de nos joies, de nos peines, de nos désirs, de nos présences et de nos absences. Qu’on est fait de tout ça. Qu’il n’y a pas deux personnes avec ce mélange-là. Même pas notre jumeau. Qu’on est unique. Donc incomparable. On n’est pas le meilleur des autres. On est le meilleur de soi. Si on s’aime. Parce que si on ne s’aime pas, on peut rapidement devenir le pire de soi. Et ça, ce n’est pas beau.

S’aimer, c’est se dire à soi-même : « Écoute bibi, on va passer la vie ensemble, on n’a pas ben ben le choix, alors on va tout faire pour profiter de chaque instant. Parce que ça ne dure pas longtemps. »

S’aimer, c’est épouser sa réalité. Et ne jamais se laisser tomber. Une fois qu’on s’aime, on fait quoi ? On va vers les autres, pour que cet amour-là fasse des petits. Dans tous les sens du mot.

Admettons qu’on y arrive, qu’on réussit à s’aimer soi-même. Que tout s’éclaircit dans notre tête et dans notre cœur. Comment fait-on pour que les autres s’aiment eux-mêmes, aussi ? Parce que tant qu’ils en seront incapables, on risque d’en payer le prix.

On fait quoi ? On les aime. On les aide. Et surtout, on leur sacre patience. Arrêtons de juger tout le temps ce dont l’autre a l’air, ce que l’autre fait ou ne fait pas. C’est le jugement qui ferme les gens. Qui les fait pourrir par en dedans. Et quand ça sort, ça fait mal. À tout le monde.

Faut arrêter de mettre des gens dans des cases. Personne n’est bien dans une case. C’est trop étroit. C’est peut-être rassurant. Ça fait ordonné. Mais ça fausse toutes les données. Quand on joue au hockey, on a besoin de savoir qui fait partie de quelle équipe. Pas dans la vie. Dans la vie, on est tous dans la même équipe. Pas besoin de se catégoriser. De s’ajouter des préfixes. On est tous sexuels. C’est clair. Surtout l’été. Après ça, soyons-le avec qui on veut, on ne s’en portera que mieux.

Bien sûr, il faut créer des organisations pour défendre les groupes opprimés. Mais il faut viser le jour où l’orientation sexuelle ne sera pas plus provocante que l’orientation musicale. Je vais savoir si tu aimes Brahms ou Bieber si je prends le temps de te connaître. Si je ne le prends pas, écoute qui tu veux. Ça ne change rien à ma musique à moi. Je vais savoir si tu aimes embrasser les gars ou les filles si je prends le temps de te connaître. Si je ne le prends pas, embrasse qui tu veux. Ça ne change rien à ma sexualité à moi.

Pour dominer les peuples, rien de mieux que de leur faire croire que leur malheur est dû aux autres. À une race. À un sexe. À une classe. Ça rassemble. Et ça fait oublier que leur malheur est dû à ceux qui les dominent.

On n’en sort pas. Des gens qui s’aiment s’unissent avec des gens qui les aiment. Des gens qui ne s’aiment pas s’unissent avec des gens qui ne les aiment pas.

Faut s’aimer. S’aimer à 1, à 2, à 100, à 1000, à 8 millions, à 8 milliards.

~ Stéphane Laporte

Publié dans Psychosocial | Laisser un commentaire

Citation du 8 janvier 2020

Est-ce que les verbes peuvent s’inventer ?
Je veux t’en dire un : « Je te ciel », et ainsi mes ailes s’étirent, énormes, pour t’aimer sans limites.

Frida Kahlo

Publié dans Citation du jour | Laisser un commentaire

Citation du 7 janvier 2020

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Et l’AMOUR… ?

Une fois de plus, une fois de trop…Il nous reste l’espoir!

Il existe ici-bas
Plus ravageur que l’EBOLA
Que la LÈPRE, Le SIDA
La RAGE ou le CANCER
Des milliers de voix
Réduites au silence
À chaque seconde
De par le monde

Un carnage perpétuel
Qui n’a rien de virtuel
Par deux bêtes immondes
Et qui marche deux par deux
En pays d’indifférence
Ne laissant que des malheureux
Et un abysse infernal autour d’eux

Ils ont pour noms
VIOLENCE et TERREUR
Et réunis donnent naissance
À l’HORREUR et à la SOUFFRANCE
Amputant des membres
À notre humanité
Ne laissant que des plaies
Que rien ne pourra rapiécer

Ici et ailleurs des tueries
Des FANATISMES, des IGNOMINIES
Et des innocents qui paient
Au prix de leur vie
Un mal qui décime tout
Qui nous fait plier les genoux
Nous rompt, nous plie
Laissant à jamais des places vides
À la table familiale
Dans les berceaux
Dans les écoles
Et dans les bureaux

Que ce soit par VENGEANCE ou IDÉOLOGIE
Ou simplement le fruit de la FOLIE
Pourquoi est-ce ainsi ?
Et l’AMOUR dans tout ça
Qui livre sans cesse son combat
De tendresse, de compassion
Qui jamais ne baisse les bras
Devant nos aberrations et nos absurdités
Pourra-t-il à lui seul nous sauver ?
JE NE PEUX QUE L’ESPÉRER…

© Tous droits réservés, Elena Martinez

Publié dans Poésie humaniste | Laisser un commentaire

Pour me faire aimer…

 » Pour me faire aimer,

j’ai vraiment tout essayé,

J’ai même changé de personnalité, mais ça n’a rien donné…

Pour me faire aimer, j’ai acheté la paix

Même si cette paix me troublait, Mais ça n’a rien donné…

Pour me faire aimer, j’ai pris tous les blâmes sur moi

Même si je n’en étais pas la véritable cause, Mais ça n’a rien donné…

Pour me faire aimer, j’ai tout accepté

Même de pardonner l’impardonnable, Mais ça n’a rien donné…

Pour me faire aimer, j’ai accepté de me faire blesser verbalement

Sans vraiment riposter,

J’ai saigné abondamment et j’ai léché mes plaies, Mais ça n’a rien donné…

Pour me faire aimer, j’ai consenti à me faire rabaisser

Plus d’une fois, Mais ça n’a rien donné…

Pour me faire aimer, je n’ai rien dit afin de vous protéger

Et j’ai tout enduré, Mais ça n’a rien donné…

Pour me faire aimer, je vous ai comblé de cadeaux

Et vous en avez largement profité, Mais ça n’a rien donné…

Pour me faire aimer, je vous ai donné du temps

Que je n’avais pas, Mais ça n’a rien donné…

Pour me faire aimer, j’ai toujours fait les premiers pas,

Même si vous saviez pertinemment que c’était à vous

De les faire, Mais ça n’a rien donné…

Pour me faire aimer, j’ai essayé de vous faire comprendre

Tout en douceur, de différentes façons,

Mon besoin de vous, mon besoin de votre amour,

Mais ça n’a rien donné… Pour me faire aimer,

j’ai finalement compris,

Après plusieurs années de travail acharné,

Que c’est moi que je devais tout simplement Aimer… »

N.C

Publié dans Pensée du jour | Laisser un commentaire

Merci!

Merci à ceux qui m’ont blessée,
Grâce à eux, je me sens plus forte.

Merci à ceux qui m’ont détestée,
Grâce à eux, j’ai pu progresser.

Merci à ceux qui m’ont aimée,
Grâce à eux, je suis remplie d’affection.

Merci à ceux qui sont entrés dans ma vie, Grâce à eux, je suis ce que je suis aujourd’hui.

Merci à ceux qui ont quitté ma vie,
Grâce à eux, j’ai appris à bien m’entourer.

Merci à ceux qui sont restés dans ma vie, Grâce à eux, je vis une amitié sincère.

(Libère-moi de tes chaînes)

Publié dans Pensée du jour | 4 commentaires

Bonne année 2020, qu'elle vous soit douce et favorable !

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Citation du 29 décembre 2019

 » Faites la fête avec tout votre corps, avec tout votre être. Et tant pis si vous y laissez quelques plumes. Ça repousse ! »

Publié dans Citation du jour | Laisser un commentaire

Le meilleur est à venir…

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Une vrai rencontre!

Si les êtres savaient s’écouter même dans le plus dense des silences…Je ne parle pas ici d’entendre les mots, ni même de tenter de les décoder mais bien de taire le brouhaha de son ego pour que l’essence propre à chaque individu puissent enfin se connecter, alors de vrais rencontres seraient possibles.

Publié dans Pensée du jour | Laisser un commentaire

Citation du 20 décembre 2019

On verra bientôt que d’oser vivre, ce n’est pas la fin du monde. Juste d’un monde.

– René Lévesque

Publié dans Citation du jour | Laisser un commentaire

Chère moi…

Nous avons traversé beaucoup de choses ensemble.
Nous nous sommes toujours soutenues sans jamais nous perdre de vue.
Nous avons pleuré, mais nous avons toujours le sourire.
Nous sommes tombées, mais nous avons toujours trouvé la force de nous remettre sur pied, même si nous nous sommes abîmées.
Oui, parce que finalement nous nous aimons et nous avons compris une chose : c’est que la vie est belle, et tant que nous resterons ensemble, nous ne serons jamais seules.
Et quand on nous a dit qu’on pouvait couler ou flotter, nous avons décidé de voler !

(Libère-toi de tes chaînes)

Publié dans Pensée du jour | Laisser un commentaire

Citation du 17 décembre 2019

Image | Publié le par | 2 commentaires

L'intimité

Donner son corps est une chose, mais entrer dans la véritable intimité en est une autre…

En effet, la véritable intimité consiste à se connecter à un niveau plus profond avec quelqu’un et effleurer son âme…

Trouver un amant est un jeu d’enfant…
Nombreux sont ceux qui sont exclusivement à la recherche du plaisir charnel…
Ils y trouvent du plaisir au premier contact, au premier baiser, et à la première nuit passée ensemble…

Mais pour moi, cela ne me suffit pas…
L’intimité doit évoluer au-delà des corps physiques…
Je veux pouvoir partager bien plus que mon corps avec la personne…
En effet, je veux partager mon âme…

Je veux que mon amant soit mon meilleur ami…
Qu’il me fasse sentir désirable même lorsque je m’effondre en larmes…
Je veux que quelqu’un me serre contre lui dès le réveil…
Mais également des câlins à n’en plus finir et des cheveux en pagaille…

Je veux voir des spectacles avec lui, et rire jusqu’à ce que nous ayons des crampes au ventre…
Et je veux sentir ce désir dans ses yeux et sentir notre complicité lorsqu’il me prend par la main…

Je veux également qu’on parte en voyage ensemble…
D’autre part, je veux passer des moments à contempler des couchers de soleil avec lui…
Je veux aussi m’enfuir loin avec lui, découvrir de nouveaux endroits. Je veux me perdre dans ses yeux…

Parfois, je veux aussi m’enfermer à la maison avec lui, et passer toute la journée dans notre canapé…
Je veux qu’on regarde ensemble des films en pyjama…
Je veux déguster de bons petits plats avec lui et perdre la notion du temps…

Et je veux également le regarder s’endormir…
Et sentir qu’il me manque quand il n’est pas réveillé…

Je veux pouvoir parler de tout et de rien avec lui, et que nos conversations s’entremêlent…
Je veux accidentellement oublier de préparer le dîner pour qu’on puisse aller manger au restaurant en tête à tête…
Et je veux m’assoir tout le temps à côté de lui, et ne laisser une distance quelconque nous séparer…

Je veux aussi recevoir des messages amusants de sa part et avoir le sourire aux lèvres toute la journée…

Par ailleurs, je veux rencontrer sa famille, et lui la mienne… Je veux que nous construisions notre propre famille…

D’autre part, je veux rire et pleurer avec lui, qu’on se fasse des bêtes blagues, qu’on célèbre nos victoires… Et qu’on endure ensemble et avec solidarité tout ce que la vie met en travers de notre chemin…

Ainsi, je veux que mon amant soit, mon autre, mon meilleur ami…

Publié dans Psychosocial | Laisser un commentaire

Citation du 5 décembre 2019

Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès.
de Nelson Mandela

En effet nous sommes le résultat de toutes nos rencontres…

Publié dans Citation du jour | Laisser un commentaire

Citation du 4 décembre 2019

Un rêve est un désir de notre âme…

Un désir doit être exprimé et réalisé… car il renferme une expérience importante pour la compréhension de soi-même…

J’exprime mes désirs… afin de mieux me connaitre…

Publié dans Citation du jour | Laisser un commentaire

Citation du 3 décembre 2019

Soyez les poètes de votre vie …
 »Osez , chaque jour , mettre du bleu dans votre regard et de l’orange à vos doigts , des rires à votre gorge et surtout , surtout , une grande tendresse renouvelée dans chacun de vos gestes . »

Publié dans Citation du jour | Laisser un commentaire

Citation du 1 décembre 2019

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Extrait : ALBA, La quête de l'absolu

Elena Martinez

Prologue
De même que la tristesse lève son voile sur les multiples facettes du bonheur, la mort donne son sens véritable à la vie. Le jour révèle à nos yeux aveuglés par la luminosité de nos songes, le mystère de la nuit. L’insipide dissimule derrière son apparente fadeur une à une les saveurs oubliées. L’abondance côtoie la famine incisive mettant bien en évidence son indécence. C’est ainsi que l’effroyable habite à deux pas du sublime. Et pourtant, l’amour reste la seule adresse possible pour l’amour. S’il est exact de penser que l’amour nous transforme en ce que nous aimons, alors je suis cette chaise sur laquelle tu vas t’assoir, je suis ce rivage que tu as foulé tant de fois du pied et sur lequel tu as gravé, pour une parcelle d’éternité, l’empreinte de tes pas. Je suis aussi une place restée vide dans ce cybercafé bondé et bruyant. Je suis tout autant cette poussière sous ton lit qu’une image oubliée dans l’un de tes nombreux ouvrages qui traînent épars sur ta table de chevet. Je suis cette bouchée de mangue bien juteuse qui émoustille chacune des papilles de ta langue dans une explosion de saveurs et de sensations multiples. Fruit sucré, gorgé de nectar et encore si plein de son été qui lentement dégouline des lèvres au menton et du menton ruisselle vers la gorge pour finalement s’épandre librement sur ta poitrine. Alors, si je suis un peu de tout ce que j’aime, irrémédiablement, je suis un peu de toi, Alba !

Publié dans Nouvelles-Fiction | Laisser un commentaire

Citation du 30 novembre 2019

L’ego veut toujours être le boss – quelque soit le coût, à tout prix. Vous perdez la belle opportunité de la vie juste pour satisfaire une ombre, une notion non substantielle – la notion de l’ego : « Je suis quelqu’un. »Personne n’est quelqu’un. Nous sommes tous un; nous ne sommes pas séparés.

Osho

Publié dans Citation du jour | Laisser un commentaire

Nuit…

J’aime plus que tout, l’heure ou le soleil décline
et devant la nuit s’incline
Tour à tour maître ou esclave
de l’obscurité de l’une, de la clarté de l’autre.

Elena Martinez

Publié dans Philosophie de l'instant | Laisser un commentaire

JE SUIS ENTRE AUTRE UNE EMPATHE ET AUJOURD’HUI J’ENLÈVE MON MASQUE !

(Site Libère-toi de tes chaines)

Je n’ai pas la phobie des foules,
Mais je ne peux plus y rester longtemps.
J’ai besoin de beaucoup,
De solitude et de silence pour me ressourcer.

Parfois, les gens ne comprennent pas,
La raison pour laquelle,
Un instant je suis heureuse,
Et quelques minutes plus tard,
Je ne me sens pas bien.
En fait, ils m’ont inconsciemment,
Transmis leur énergie et émotions négatives.

On me juge facilement,
Car peu de gens comprennent,
L’impact qu’ils ont sur mes ressentis.
Je pense même,
Qu’ils n’ont même pas conscience de ressentir.

J’ai la capacité de percevoir,
Sous le masque de l’hypocrisie,
Et de la fausse image que les gens projettent.
Je dois moi-même régulièrement jouer ce jeu,
Pour me préserver et vivre normalement. Quand je connais la vérité,
J’agis comme si je ne la connaissais pas,
Car de toute façon leur ego vit dans le déni.

Je ne peux pas rester longtemps,
Près de gens faux,
Car ceci me perturbe et j’en perds mes moyens. Les discussions en surface,
Ne m’intéressent pas,
Car je vis dans les profondeurs de mon âme.

Je laisse rarement,
Des gens entrer dans ma vie,
Car je n’ai plus l’énergie.

Avec le temps,
J’apprends à lâcher prise,
Et à comprendre l’émotion qui m’appartient,
Et celle qui n’est pas la mienne.
C’est une guerre parfois,
Mais un combat que je gagnerai.

Visible ou invisible cela s’accroche,
Et tant que je ne le transcende pas,
Je ne m’en libère pas.
Je vous guéris régulièrement,
Sans remerciements.

Aujourd’hui j’ai du mal à comprendre les gens,
Qui sont toujours accompagnés,
Et qui peuvent aller où ils le souhaitent,
Sans ressentir quoique ce soit.

Je me dis que tout a une raison d’être,
Et je dois prendre ceci,
Comme un cadeau du ciel.

Je ne dors pas beaucoup,
Car la nuit m’appelle dans mon sommeil,
Mais suffisamment pour récupérer.

Les gens pensent que je ris facilement,
Bouge constamment,
Et que je parle rapidement,
Car j’ai plein d’énergie,
Mais c’est souvent pour ne pas les ressentir.

Je suis très calme,
Silencieuse,
Douce et émotionnelle,
Mais parfois, je suis vous.

Je suis une empathe.

Publié dans Message | Laisser un commentaire

Citation du 28 novembre 2019

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Pour le simple plaisir des échanges…Merci à vous tous et toutes!

https://online.fliphtml5.com/bmvk/casc/?fbclid=IwAR3Me44TdoMUsJ9MBxxSRjlS0FD7hOIn5CWqMB5iS-VkjmFsrNE70rYcIpU#p=169

Publié dans Message | Laisser un commentaire

Citation du 22 novembre 2019

En cette ère où l’homme devient une arme de destruction massive; prendre soin de son prochain me semble la seule véritable offensive.

© Texte, tous droits réservés, Elena Martinez

Publié dans Citation du jour | Laisser un commentaire

Citation du 21 novembre 2019

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Citation du 20 novembre 2019

« L’amour est porteur d’une énergie extraordinaire, il peut dynamiser ou dynamiter n’importe quel projet de vie. »

Jacques Salomé

Publié dans Citation du jour | Laisser un commentaire

Se libérer!

Tu as le droit de quitter n’importe quelle relation dans laquelle tu ne te retrouves pas. Tu as le droit de laisser n’importe quelle histoire dans laquelle tu ne t’aimes pas.
Tu as le droit de quitter une ville qui a affaiblit ta lumière au lieu de te rendre plus lumineux, tu as le droit de faire tes bagages et de repartir ailleurs et tu es autorisé à redéfinir le sens de ta vie.
Tu as le droit de quitter le travail que tu détestes même si le monde entier te dit de ne pas le faire et que tu as le droit de chercher quelque chose qui te fait attendre demain et jusqu’au reste de ta vie.
Tu as le droit de quitter quelqu’un que tu aimes s’il te traite mal, tu as le le droit de partir quand tu as essayé encore et encore mais que rien n’a changé.
Tu as le droit de laisser partir des amis toxiques, tu as le droit de t’entourer d’amour, et des gens qui t’encouragent et te nourrissent.
Tu as le droit de choisir le genre d’énergie dont tu as besoin dans ta vie.
Tu as le droit de te pardonner pour tes plus grandes et plus petites erreurs et tu as le droit d’être gentil avec toi-même, tu as le droit de te regarder dans le miroir et d’apprécier la personne que tu vois.
Tu as le droit de te libérer de tes propres attentes.

Nous avons parfois l’impression de partir comme une mauvaise chose ou de l’associer à abandonner ou abandonner, mais parfois partir est la meilleure chose que l’on puisse faire pour nous-même.
Partir nous permet de changer de direction, de recommencer, de redécouvrir nous-même et le monde.
Partir parfois nous évite de rester coincé au mauvais endroit avec les mauvaises personnes.
Le départ ouvre une nouvelle porte pour le changement, la croissance, les opportunités et la rédemption.

Vous avez toujours le choix de partir jusqu’à ce que vous trouviez ce qui donne un sens profond à votre vie et qui vous rend heureux.
Tu as même le droit de laisser le vieux derrière toi et de te réinventer.

~ Rania Naim

Publié dans Pensée du jour | Laisser un commentaire

Citation du 14 novembre 2019

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Citation du 8 novembre 2019

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

À corps et à cris!

Je porte en mon corps
Vos tremblements de terre
Vos raz de marée
Vos tempêtes qui vocifèrent
Vos tsunamis et giboulées
Et tant de beautés éphémères
Que votre cupidité dévore

Je porte en mon corps
Tous vos silences
Tous vos éclats de voix
Toutes vos absences
Blessures sur ma foi
Encagée de votre indifférence
Et tant de pleurs étouffés et de rêves
Dévastés par trop d’efforts

Je porte en mon corps
Vos envies et trahisons
Vos blessures et morsures
Vos désirs et meurtrissures
Vos coups de poignard et coups du sort

Moi qui voulais escalader l’aube
Jusqu’à son plus haut sommet
Avant que dans la nuit sous mes pieds
Ma vie se dérobe

© Texte, tous droits réservés, Elena Martinez
© Photo, tous droits réservés, Kyle Thompson

Publié dans Poésie humaniste | Laisser un commentaire

Citation du 6 novembre 2019

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Citation du 5 novembre 2019

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Citation du 4 novembre 2019

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Citation du 1 novembre 2019

« Ce n’est pas parce que c’est impalpable que ça n’existe pas.
Ce n’est pas parce que c’est subtil que ça ne fait pas mal.
Ce n’est pas parce que c’est compliqué que c’est impossible à comprendre.
Ce n’est parce que les états d’âme sont tout ça à la fois, et qu’ils se dérobent à nous, que nous allons renoncer à les poursuivre…  »

Oeuvre de Cristian Sainz
Publié dans Citation du mois | Laisser un commentaire

JE SUIS…

Je suis cette étoile suspendue au firmament de ta pensée.
Une image magnifiée par certain, mais aussi un peu de poussière que l’on foule distraitement du pied.
Une particule du néant qui se réinvente et reprend vie par la magie d’un simple regard.

© Tous droits réservés, Elena Martinez

Publié dans Philosophie de l'instant | Laisser un commentaire

Citation du 24 octobre 2019

Pour toi Billie Laura

Photo de psychanalyse jungienne.
Publié dans Citation du jour | Laisser un commentaire

Philosophie de l’instant du 16 octobre 2019

Une puce d’eau frétille

Sur l’onde claire

Parfaite danse de l’éphémère

Gerris, Puce D'Eau, Des Animaux, L'Eau
Publié dans Philosophie de l'instant | Laisser un commentaire

Citation du 15 octobre 2019

Photo de Santé+ Magazine.
Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Philosophie de l’instant (Haïku)

Tes heures

Me naviguent ailleurs

À demain du bonheur

E.Martinez

Océan, Ciel Étoilé, Voie Lactée, Reste
Publié dans Philosophie de l'instant | Laisser un commentaire

Citation du 9 octobre 2019

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Écris!

Écris!

Écris, puisque le temps est un filou
Que dès l’aube, il nous prend tout
Puisque la vie sur Terre est si brève
Et qu’on porte nos rêves à bout de bras
Écris, puisque chaque nuit imprime sa fièvre
Sur nos fronts brûlants d’émois

Écris, puisque le silence s’alite
Entre les draps virtuels, entre les lignes
Et qu’un matin à un autre fera suite
Pour en oublier nos heures indignes
Écris, puisqu’on se trahit souvent par trop de mots
Tous ces maux tatoués à même la peau

Et si l’horizon et le temps sont propices (refrain)
Aux vers livrés sans artifices
Au cœur de la nuit ou en plein jour
Au nom de l’espoir et de l’amour
Écris!

Écris, puisque tu connais si bien la manière
De soulager nos peines par tes lumières
Nos lendemains de solitude passagère
De nuits filantes et éphémères
Écris, puisque tu as encore tant à nous dire
Et que les archets du désespoir
Entonnent les harmonies bleutées du soir

Écris, comme s’il ne restait plus que toi
Pour témoigner de notre désarroi
Et de tous nos éclairs de joie
Que tu dérides sous tes doigts
Écris, sans te poser tant de questions
Sur ce que les autres alentours penseront

Et si l’horizon et le temps sont propices (refrain)
Aux vers livrés sans artifices
Au cœur de la nuit ou en plein jour
Au nom de l’espoir et de l’amour
Écris!

©, Texte tous droits réservés, Elena Martinez
©, Footnotes, Acrylique, techniques mixtes, 20×20, Marie-Eve Roy, vendu

Publié dans Poésie humaniste | Laisser un commentaire

J’ai vu!

J’ai vu des enfants de toutes couleurs
Dessiner à la craie blanche
Leurs jolis prénoms
Sur l’asphalte charbonneux des villes
J’ai vu des guerres mensongères
En décimer tout autant
Que la pluie bleue lavant
Toutes leurs traces éparses
Sur les noirs trottoirs
Du désespoir…

Parfois la vue me fait mal
Suis-je normale?

Publié dans Poésie humaniste | Laisser un commentaire

Citation du 20 septembre 2019

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

17 septembre 2019

Image | Publié le par | Laisser un commentaire

Citation du 15 janvier 2020

Combien de fois, ne vis-tu pas l’instant ?
Trop occupé à projeter.
Trop occupé à te demander.
Trop occupé à regarder derrière ou bien devant.

Et si tu ressentais au lieu de t’interroger ?
Et si tu respirais au lieu de retenir ton souffle ?
Et si tu ouvrais tes bras sans crainte
au lieu de garder tes mains dans les poches,
car « on ne sait jamais » ?

Et si tu donnais avant même de recevoir ?
Et si tu disais ce que murmure ton cœur
au lieu de te demander si cela se dit ?

Et si tu étais toi, sans freins et sans craintes ?

Et si tu vivais, tout simplement…

~ A.Moreau

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire