Se libérer de notre prison intérieure

Je me libère de toute colère contre moi,

Je me libère de toute colère contre les autres,

Je me libère des attentes sans issue,

Je me libère des croyances inadaptées à ce qui Est,

Je me libère de mes désirs basés sur mes peurs,

Je me libère de toute personne qui m’attire vers le bas,

Je me libère de toute rancune concernant le passé,

Je me libère de ma prison intérieure,

Je me libère de tout ce qui ne me permet pas d’élever ma conscience.

Je me libère de guérir ce qui est bloqué dans mon corps,

Je me libère des attentes que « ça ira mieux demain »,

Je me libère de trouver quelqu’un qui m’aime,

Je me libère de croire que cette initiative m’apportera la paix intérieure.

Je ne cherche plus ma liberté à l’extérieur de moi en me servant des situations ou des personnes,

Parce que je sais que cette liberté est au fond de moi dans mon attitude intérieure avec moi.

La résistance mentale, l’attente interminable du demain, de l’autre, du prochain qui viendra, de la prochaine année, de la prochaine saison, du prochain week-end de libre, de la prochaine pleine ou nouvelle lune, de tout cela je me libère.

La liberté, la vraie et seule, est de m’aimer sans condition, ce qui implique automatiquement de traiter les autres comme je me traite, c’est à dire de les aimer aussi sans condition….Je me sens libre lorsque je ne cherche plus à me libérer. Je le suis déjà dans le Ici et Maintenant.

Je n’ai plus besoin qu’une circonstance m’apaise pour me sentir bien, je prends la décision que je me sens bien et que tout est toujours à sa place et a un sens.Je me libère de tout ce qui entrave à ma liberté intérieure, et c’est bien de l’intérieur… que je dois me libérer de mes propres chaînes !

Maud Albertini

A propos dynamot

Consultante psychosociale et conseillère en développement socioprofessionnel mon centre d'intérêt premier est l'accompagnement de mon prochain dans le respect de son autodétermination ainsi que ma passion pour le pouvoir constructif de certains mots lorsqu'ils sont rattachés à l'action.
Cet article a été publié dans Philosophie de l'instant, Psychosocial. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s