Citation du 24 août 2020

Un jour, on demanda à l’écrivain et conférencier Leo Buscaglia d’être juge dans un concours consistant à trouver l’enfant qui avait le plus grand coeur.

Le gagnant fut un petit garçon de quatre ans dont le voisin d’à côté était un vieux monsieur qui venait de perdre sa femme. Lorsque le garçonnet vit le vieil homme pleurer dans sa cour, il s’approcha de lui, s’assit sur ses genoux et resta là sans bouger.

Lorsque la mère demanda à son fils ce qu’il avait dit au voisin, l’enfant répondit: « Rien, je l’ai seulement aidé à pleurer. »

Ellen Kreidman

A propos dynamot

Consultante psychosociale et conseillère en développement socioprofessionnel mon centre d'intérêt premier est l'accompagnement de mon prochain dans le respect de son autodétermination ainsi que ma passion pour le pouvoir constructif de certains mots lorsqu'ils sont rattachés à l'action.
Cet article a été publié dans Citation du jour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s