So long, Marcel

Je vous invite à poursuivre ce conte à relais en ce temps de pandémie et de confinement…j’ai opté pour l’angle de la violence conjugale ou familiale car l’ennemi le plus meurtrier n’est pas toujours invisible et à l’extérieur de notre demeure ! Texte choisi pour faire suite au texte de Annie-Claude Thériault, écrivaine et professeure de philosophie.

https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activity:6650707677565501452/

A propos dynamot

Consultante psychosociale et conseillère en développement socioprofessionnel mon centre d'intérêt premier est l'accompagnement de mon prochain dans le respect de son autodétermination ainsi que ma passion pour le pouvoir constructif de certains mots lorsqu'ils sont rattachés à l'action.
Cet article a été publié dans Contes à méditer. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s