Pensée du 8 octobre 2018

Photo de Z'Héro Déchet.

Dérangeons avec notre tendresse, dérangeons avec notre espoir de bienveillance et de non-violence!

« Dé-rangeons » ce qui est bien rangé, sous le manteau de l’indifférence, de la froideur, ou du déni. Soulevons le lourd tissus de nos peurs, de nos multiples couches de protections et de nos conditionnements, et laissons parler cette tendresse qu’on porte toutes et tous en nous, et qui se cache tout près, juste en-dessous…

« Dé-rangeons » pour la santé de nos forêts, de notre air et de notre eau, l’eau qu’on boit, celle des rivières et des océans!

« Dé-rangeons » pour toutes celles et ceux dont on ne tient pas assez compte, pour celles et ceux qui souffrent, pour les personnes âgées, pour les enfants, pour les familles qui peinent à arriver, pour celles et ceux qui s’épuisent à aider, ou qui souffrent de solitude, de nos jugements, de notre incompréhension ou de nos manques de considération…

« Dé-rangeons » pour les victimes de violence, pour celles et ceux qui souffrent de maladies mentales ou autres, pour les pauvres, pour ceux qui n’ont pas de voix, qui ne peuvent exprimer leur souffrance ou leur détresse…

« Dé-rangeons », avec notre espoir de bienveillance, pour ces grands oubliés, nos cousins animaux, sordidement devenus esclaves et malades de l’humain, victimes de violences telles qu’il est devenu extrêmement difficile de dénoncer ces réalités sans blesser la sensibilité des gens bienveillants et qu’on aime à qui on voudrait en parler, tant le propos de la violence qu’ils vivent est difficile à imaginer et même à accueillir.

« Dé-rangeons » nos idées, nos belles idées auxquelles on s’est attaché si fort que ça nous apporte peut-être un manque de liberté de mouvement…

« Dé-rangeons » nos vieux modèles, juste pour voir, et nos belles habitudes perpétuées sans penser à leurs impacts…

« Dé-rangeons » par amour, avec amour, avec toute notre bienveillance et notre tendresse, et osons regarder les choses avec un regard nouveau, un regard neuf, avec un coeur ouvert, juste un instant, juste pour voir…

Merci Isabelle Cyr

A propos dynamot

Consultante psychosociale et conseillère en développement socioprofessionnel mon centre d'intérêt premier est l'accompagnement de mon prochain dans le respect de son autodétermination ainsi que ma passion pour le pouvoir constructif de certains mots lorsqu'ils sont rattachés à l'action.
Cet article a été publié dans Pensée du jour. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s