Solitaire

Solitaire !

Quelle île fabuleuse pourtant
Que celle qui glisse sur l’océan
Libre de toutes ses entraves
Délestée de nos câbles
Pour la retenir
Pour mieux l’asservir
La pensée en cavale
D’escale en escale

Une île insoumise
L’âme sauvage
Jamais conquise
Refusant l’esclavage
Des conquêtes intégrales
Dévoilant au ciel ses doux rivages
De sable blanc, de coquillages
Éprise du vent du large et d’idéal

Une île solitaire
Qui deviendra presqu’île
Bercée par les flots soyeux
Si dans ce tout ce bleu
Elle élit domicile
Souveraine de sa destinée
Sans drapeau pour la nommer

© Elena Martinez, 27 août 2017

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, nage et eau

A propos dynamot

Consultante psychosociale et conseillère en développement socioprofessionnel mon centre d'intérêt premier est l'accompagnement de mon prochain dans le respect de son autodétermination ainsi que ma passion pour le pouvoir constructif de certains mots lorsqu'ils sont rattachés à l'action.
Cet article a été publié dans Poésie humaniste. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s