Vivement la ré-création !

lacreativitecestlintelligencequisamusePlus que jamais, la mondialisation de notre planète demande la mise en commun de nos forces vives et des ressources créatrices de chacun. L’humanité ne peut plus se permettre de perdre une parcelle de son potentiel créatif.

L’humanité entière n’est faite que de cas particuliers, la vie est créatrice de différences, et s’il y a « reproduction », ce n’est jamais pareil à l’identique. Car c’est notre regard qui enferme souvent les autres dans leurs plus étroites appartenances, et c’est aussi notre regard  qui peut les libérer.

Christian Bobin, écrivain et poète, a exprimé ceci : j’ai devant les yeux une pièce de velours noir et par moments elle se déchire, et derrière ce velours noir il y a de l’or pur.

C’est dire que du vide peut émerger une pensée nouvelle. Que de l’absence peut surgir une présence et si on poursuit dans le même ordre d’idée que du statuquo et du conventionnel peut naitre une idée révolutionnaire et inédite qui aurait comme objectif de créer un monde meilleur, un espace récréatif.

Utopique me direz-vous ?

L’époque actuelle se maintient sous le double signe de l’harmonisation et de la dissonance. Jamais les hommes n’ont eu autant de choses en commun, autant de connaissances communes, autant de références communes, autant d’images, autant de paroles, autant d’instruments partagés, mais cela pousse les uns et les autres à affirmer davantage leur différence. Pourquoi ne pas créer un espace ou nos différences pourraient cohabiter avec nos similitudes.

Krishnamurti a également écrit :

« Ce que vous êtes, le monde l’est. Votre problème est le problème du monde. Voilà un fait simple et fondamental, qui semble toutefois nous échapper tout le temps. Nous voulons modifier la société au moyen d’un système ou d’une révolution idéologique basés sur un système et nous oublions que c’est nous qui créons la société, qui engendrons la confusion ou l’ordre selon la façon dont nous vivons. Il nous faut donc commencer tout près de nous, c’est-à-dire dans notre vie quotidienne, là où nos pensées, nos sentiments et nos actions de tous les jours se révèlent à nous, dans notre manière de gagner notre vie et dans nos relations avec les idées et les croyances. »

Or si nous examinons notre occupation, nous voyons qu’elle est foncièrement basée sur l’envie; elle n’est pas un moyen de subsister. La société est ainsi construite qu’elle est un processus de conflits perpétuels, d’un perpétuel « devenir ». Elle est basée sur l’avidité, le désir, l’envie.

Notre problème est de savoir s’il  peut exister une société statique et en même temps un individu en perpétuelle évolution, révolution.

Krishnamurti se pose également ce questionnement : pourquoi la société s’effrite-t-elle? Il dit que c’est surtout parce que l’individu a cessé d’être créatif, et il explique :

« Vous et moi sommes devenus des imitateurs; nous copions, intérieurement et extérieurement. Du point de vue extérieur, il est évident que lorsqu’on  apprend une technique, lorsque l’on communique avec les autres au niveau verbal, une certaine imitation, une certaine copie est nécessaire. Je copie des mots. Pour devenir un ingénieur je dois d’abord apprendre une technique, puis m’en servir pour construire un pont. La technique des choses extérieures comporte nécessairement une certaine imitation. Mais lorsque l’imitation est intérieure, psychologique, nous cessons d’être créatifs. »

Ainsi, se transformer soi-même c’est transformer le monde, parce que le moi est à la fois le produit et une partie intégrante du processus global de l’existence humaine.

A propos dynamot

Consultante psychosociale et conseillère en développement socioprofessionnel mon centre d'intérêt premier est l'accompagnement de mon prochain dans le respect de son autodétermination ainsi que ma passion pour le pouvoir constructif de certains mots lorsqu'ils sont rattachés à l'action.
Cet article a été publié dans Psychosocial. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s