L’enfance

Les ans peuvent courir plus vite que mes rêves
Ils me ramèneront dans le sous-bois qui m’attend
Et le bonheur, cherché sans limite et sans trêve
Sera d’y retrouver d’ombres en lumières, ma belle âme d’enfant

© Texte, tous droits réservés, Elena Martinez

© Image, tous droits réservés, au propriétaire

12507117_1106849962678631_8797752846154526294_n

A propos dynamot

Consultante psychosociale et conseillère en développement socioprofessionnel mon centre d'intérêt premier est l'accompagnement de mon prochain dans le respect de son autodétermination ainsi que ma passion pour le pouvoir constructif de certains mots lorsqu'ils sont rattachés à l'action.
Cet article a été publié dans Poésie humaniste. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s