Estime de soi

 

« L’estime de soi, ne se conjugue pas au conditionnel »

Bill Watterson

Qu’est-ce que l’estime de soi?

Chaque individu se fait une idée de lui-même et se forge, à travers l’ensemble de ses expériences, un concept de soi un peu flou qui fluctue et varie considérablement. Cette idée qu’on se fait de soi-même est liée aux différents domaines importants de notre vie. Cet « autoportrait »  continue de se modifier tout au long de notre vie.

L’estime de soi c’est la valeur positive qu’on se reconnait comme individu. On peut avoir une bonne estime de soi dans un aspect de sa vie, par exemple comme professionnel, mais une faible estime de soi comme parent ou comme conjoint.

L’estime de soi c’est cette petite flamme qui fait briller le regard lorsqu’on est fier de soi, mais cette flamme peut facilement vaciller et s’éteindre au vent mauvais des sarcasmes et des critiques.

L’estime de soi est constituée de quatre composantes principales :

  • Le sentiment de confiance
  • la connaissance de soi
  • le sentiment d’appartenance à un groupe
  • le sentiment de compétence

Le sentiment de confiance est préalable à l’estime de soi. En effet, il faut d’abord le ressentir et le vivre afin d’être disponible pour réaliser des apprentissages qui vont nourrir l’estime de soi. Il en va autrement des trois autres composantes. On peut stimuler la connaissance de soi, le sentiment d’appartenance, le sentiment de compétence à chaque stade du développement, à chaque période de la vie, par des attitudes éducatives adéquates et des moyens concrets. Il faut donc accorder une importance toute spéciale à la sécurité et à la confiance.

Il ne faut pas confondre l’estime de soi et la satisfaction de soi. L’estime de soi à son apogée est l’équivalent de l’amour inconditionnel dont on peut être l’objet.

Une bonne estime de soi offre une meilleure perception de la vie en général. Il arrive que certaines personnes se traitent comme si elles étaient leur propre ennemie! Il est donc important d’apprendre plutôt à se traiter comme on traiterait son meilleur ami.

Comment augmenter l’estime de soi?

Il n’existe pas de formule magique. C’est plutôt un apprentissage au quotidien, qui part de nous, de notre attitude face à la vie. Nous pouvons toutefois retenir les suggestions suivantes :

-Évitez de ruminer vos défauts, faiblesses ou erreurs. Ce sont des pensées qui empoisonnent votre vie et nuisent à votre estime de soi. Voyez plutôt en quoi certaines de vos erreurs pourraient  se transformer en un outil positif de transformation et permettre votre évolution.

-Ne transformez pas chaque erreur en défaut.

-Tenez compte de vos bons coups et mettez l’emphase sur vos qualités.

Insuffler un sentiment de confiance 

La confiance est une attitude fondamentale de la vie. C’est elle qui nous permet de nous rassurer, de créer un état de détente, de bien-être, et surtout d’envisager la vie avec optimisme. Cette attitude de base n’apparait pas soudainement dans le développement. Elle se construit graduellement au fil des années à travers des relations d’attachement et des expériences significatives. La confiance varie au cours de l’existence avec des progressions subites et des régressions temporaires. Le noyau archaïque de l’estime de soi prend justement sa source dans des relations d’attachements qui suscitent un sentiment de confiance.

Toute personne qui a été aimé avec constance, même par une seule personne, est amenée à se percevoir comme quelqu’un d’aimable donc ayant une valeur. Lorsqu’il est intériorisé, ce sentiment rassurant lui ouvre l’univers des possibilités. En effet, il peut se dire : «  si je suis aimé par une personne, il est dorénavant possible d’être aimé par d’autres. » La confiance génère l’optimisme. Toutefois cette précieuse et fragile confiance ne peut s’établir qu’à l’intérieur d’un sentiment de sécurité physique et psychologique. Or, depuis quelques années, notre société vit dans un climat d’insécurité financière, conjugale et éducative. Ce contexte d’incertitude peut être diminué par une amélioration de l’estime des individus qui composent notre société.

Inspirée de : l’encyclopédie Agora

A propos dynamot

Consultante psychosociale et conseillère en développement socioprofessionnel mon centre d'intérêt premier est l'accompagnement de mon prochain dans le respect de son autodétermination ainsi que ma passion pour le pouvoir constructif de certains mots lorsqu'ils sont rattachés à l'action.
Cet article a été publié dans Psychosocial. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s